Panier (vide) 0

Caractéristiques du thé BIO:

Riche en antioxydants ;

Teneur modérée en caféine ;

Participe à la couverture de nos besoins hydriques ;

Protègent les cellules du vieillissement ;

Prévient les caries dentaires.

SandysBio spécialiste des produits naturels et produits BIO vous conseils :

La température et le temps d’infusion influencent le contenu en antioxydants du thé que l’on boit. Pour en tirer le maximum de bienfaits, on doit infuser le thé vert ou le thé noir en feuilles au moins 2 minutes à 90°C. Plus le thé vert est infusé longtemps, plus son pouvoir antioxydant est grand. C’est du moins ce qui ressort d’une étude dont l’objectif était de mesurer le pouvoir antioxydant de thés préparés selon les méthodes les plus couramment utilisées. L’auteur de l’étude mentionne aussi qu’il est préférable de boire le thé noir sans lait puisque celui-ci, particulièrement lorsqu’il n’est pas écrémé, diminue le pouvoir antioxydant du thé. Le thé vert contient environ deux fois plus d’antioxydants que le thé noir.

8 bienfaits du thé BIO : pourquoi en manger ?

1. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.Le thé contient plusieurs polyphénols, une vaste famille d’antioxydants dont les trois principaux sont les catéchines, les théaflavines et les théarubigines. La teneur en polyphénols du thé peut varier en fonction de plusieurs facteurs comme le climat, la saison, la variété de thé, sa fraîcheur et le temps d’infusion. En général, le thé vert aurait une plus grande activité antioxydante que le thé noir.

2. Selon des données provenant de revues de la littérature scientifique et d’études d’observation chez l’humain, le thé, ou certains de ses composés, serait bénéfique à la santé cardiovasculaire. Parmi ces composés, on note les antioxydants qui joueraient possiblement un rôle important. En effet, des études d’observation ont laissé entendre qu’une consommation élevée de flavonols, dans certains cas provenant principalement du thé, ainsi qu’une consommation élevée de catéchines, provenant du thé et d’autres sources, étaient associées à un risque plus faible de décès par maladie cardiovasculaire. Il a aussi été avancé que le thé pourrait contribuer à diminuer les concentrations de lipides sanguins chez l’animal.

3. Des études in vitro, chez l’animal et certaines études d’observation chez l’humain laissent entendre que le thé vert aurait des propriétés bénéfiques pour la prévention du cancer.

4. Des revues de la littérature scientifique indiquent que le thé, qu’il soit vert ou noir, peut contribuer à diminuer la formation de la carie dentaire. Dans le cas du thé vert, ce sont ses polyphénols qui limiteraient la croissance de bactéries associées à la carie comme l’E. Coli, le S. Salivarius et le S. mutans. Par ailleurs, le thé vert et le thé noir auraient la capacité de diminuer l’activité de l’amylase salivaire, un enzyme dégradant l’amidon des aliments en sucres simples, ce qui contribuerait également à l’action anticariogène.

5. Chez l’humain, quelques études cliniques ont démontré que les catéchines du thé pouvaient entraîner une légère diminution du poids corporel et du pourcentage de matières grasses. Cet effet pourrait s’expliquer notamment par une augmentation du métabolisme. Cependant, la plupart de ces études portaient sur des extraits purifiés de thé vert.

6. Une étude d’observation chez l’humain a porté sur le lien potentiel entre le thé et les fonctions cognitives chez les personnes âgées. Les chercheurs ont découvert que les personnes qui consommaient deux tasses ou plus de thé vert par jour avaient un risque significativement plus faible de détérioration cognitive.

7. Des études d’observation chez des femmes âgées indiquent une association entre une consommation régulière de thé et une meilleure densité osseuse. Des hypothèses ont été émises pour expliquer ces résultats, notamment le contenu en fluor et en flavonoïdes du thé qui pourrait avoir une influence sur la santé osseuse.

8. La caféine du thé est aussi appelée « théine ». Sa quantité peut dépendre de la variété de thé et des méthodes de transformation et de préparation. Par exemple, le thé vert contiendrait moins de caféine que le thé noir. Appréciée pour son effet stimulant, la caféine peut aussi causer des effets indésirables comme l’irritabilité, la nervosité, l’insomnie, un effet diurétique, une altération du rythme cardiaque et des désordres gastro-intestinaux. Les experts considèrent qu’une consommation de caféine dépassant 500 mg à 600 mg par jour est abusive. Une telle consommation peut constituer un risque pour la santé, notamment pour les os et le système cardiovasculaire. Chez les femmes en âge de procréer, on recommande de ne pas dépasser 300 mg par jour. Le tableau ci-dessous donne un aperçu de la teneur moyenne en caféine de quelques aliments et boissons.

Tisane, thé, infusion BIO : quelles différences ?

Tisane, thé, infusion,macération, décoction… Autant de termes qui peuvent paraître proches, voire similaires, mais est-ce vraiment le cas ? Découvrons ensemble ce que ces différents termes signifient vraiment, pour ne plus les confondre !

La différence entre le thé et la tisane naturel

Thé et tisane peuvent parfois être confondus. Entre le thé et la tisane, seule la composition les diffère. Le thé contient de la théine, et provient de l’infusion des feuilles de théier. La tisane, elle, est composée d'extraits de plantes naturelles. Le thé est une boisson énergisante, la tisane peut apporter des bienfaits selon la composition de la plante ou simplement être un plaisir du quotidien.

Le thé peut être vert, jaune, blanc, noir. Ces différents thés ont chacun leurs propres bienfaits. Ces boissons drainantes et stimulantes sont le parfait allié pour votre bien être. 

Du côté du thé vert, il favoriserait la perte de poids selon plusieurs études dans le cadre d’un régime amaigrissant.

Théine et caféine : quelle différence ?

L’interrogation de la différence entre la théine et la caféine est régulière voire systématique. La différence est simple : il n’y en a pas ! En fait, ces deux termes regroupent un seul et même alcaloïde. La différence étant la provenance de ces derniers. La caféine provient de la graine du caféier, alors que la théine est extraite de la feuille du théier.

Thé et Café : quelle différence ?

Certes, le café et le thé sont deux boissons énergisantes favorisant la concentration mais pas au même niveau. Le thé agit de manière moins intense mais sur une plus longue durée, l’effet stimulant du café est donc plus important mais de plus courte durée et l’on constate parfois un stade «d'excitation».

Sandysbio vous aide à acheter son thé BIO

Le thé en sachet, qu’il soit vert ou noir, est rarement d’aussi bonne qualité que le thé en feuilles (ou en poudre en vrac, dans le cas du matcha). Chaque fois qu’on le peut, il est donc préférable de se procurer du thé en feuilles. De plus en plus de boutiques spécialisées vendent des sachets vides qu’il suffit de remplir de bon thé au fur et à mesure de ses besoins. On bénéficie alors du meilleur des deux mondes : la qualité et la commodité.

Les différentes variétés de thé

On distingue quatre grandes catégories de thé, que l’on classe par leur couleur, soit le blanc, le vert, le oolong (qu’on écrit aussi Wu long) et le noir. Ce sont les opérations de transformation que les feuilles doivent subir qui les différencient : pour le thé blanc, elles sont simplement flétries puis séchées, pour le thé vert, elles sont torréfiées, roulées puis séchées; pour le oolong, elles sont flétries, roulées, oxydées (« fermentées ») partiellement et torréfiées tandis que pour le thé noir, elles sont soumises aux mêmes opérations, mais leur oxydation est menée à son terme; de plus, les feuilles sont triées, les entières d’un côté, les brisées de l’autre.

Retrouvez en ligne dans le rayon épicerie comment bien conserver votre infusion BIO

Le thé doit être conservé dans un contenant étanche, au frais, au sec et à l’abri de la lumière et de toute substance fortement odorante qui pourrait lui communiquer sa saveur. L’humidité étant l’un de ses pires ennemis, il n’est généralement pas recommandé de le garder au réfrigérateur, à moins qu’il soit conditionné dans un emballage spécialement conçu à cet effet. Il se vend dans le commerce des sachets en aluminium ou des contenants en acier inoxydable ou en fer-blanc destinés à cet usage. On peut aussi le congeler, à la condition d’attendre 24 heures avant d’ouvrir l’emballage à la sortie du congélateur (pour éviter la condensation, donc l’humidité).

Il est préférable d’acheter de petites quantités de thé à la fois, de façon à s’assurer de la fraîcheur du produit.

Boire du thé BIO pour detoxifier l’organisme

Eh oui, boire des feuilles de thé infusées dans de l’eau chaude comporte de nombreux bienfaits pour le corps.

Au premier rang desquels la richesse de cette boisson en antioxydants. Ils sont bons pour le cœur, les artères et la peau. Le thé favorise aussi la combustion des calories, un bon allié pour garder la ligne donc !

Bon à savoir : le thé est moins excitant que le café. La théine est deux à trois fois moins forte que la caféine.

Il ne faut pourtant pas boire plus de cinq tasses par jour car le thé fait chuter le taux de fer dans l’organisme. Pour la même raison, on évite d’en boire pendant les repas.

Et comme le café, il peut empêcher de dormir. On s’abstient donc d’en boire après 17 heures.

Pour celles qui n’apprécient pas le thé nature, vous pouvez ajouter du citron. L’ajout du jus de citron permet à certains antioxydants d’être mieux assimilés par l’organisme.

Attention par contre avec l’ajout du lait. Les protéines risquent d’atténuer les vertus protectrices du thé.

En ce qui concerne le temps d’infusion du thé, il y a deux écoles. Si vous souhaitez un boost énergique, 3 minutes suffisent. Pour un thé moins énergisant, augmentez le temps d’infusion. Mais attention, il sera plus amer.

Les bienfaits de la tisane et des infusions sur le corps

Si vous n’avez pas de tisane ou d’infusion sous la main, vous pouvez déthéiner vous-même votre thé. Il suffit de le laisser infuser 30 secondes, jeter l’eau et recommencez à infuser votre thé dans une autre tasse.

Si vous souffrez de troubles du sommeil, misez sur les infusions à base de verveine. La camomille aussi pour vous aider. Elle lutte contre l’anxiété grâce à la présence d’acide valérianique et facilite donc l’endormissement.

Et pour un ventre plat, accompagnez votre séance d’abdos d’une tisane au fenouil. Ce légume est connu pour participer à l’élimination des ballonnements, et donc d’un ventre très plat.

Préparation du thé BIO

Pour préparer un bon thé, il existe quelques règles incontournables :

Les ingrédients

Il est nécessaire de disposer au départ d’un thé de qualité et d’une eau pure et inodore. On recommande donc d’éviter l’eau traitée au chlore ou chargée de minéraux (eau dure). Au besoin, utiliser une eau en bouteille (de source), mais éviter l’eau distillée, qui donne une infusion fade. Afin de préserver sa richesse en oxygène – qualité essentielle pour obtenir un bon thé - l’eau doit être amenée doucement à ébullition et n’avoir bouilli qu’une seule fois.

Choisir un bon contenant

On doit veiller à ce que la théière ou la tasse utilisée pour infuser le thé soit assez grande pour que les feuilles se déploient parfaitement, sinon l’infusion sera fade. Réchauffer la théière ou la tasse en y versant de l’eau bouillante, que l’on jettera ensuite.

La température de l’eau

Thé noir et thé oolong : bouillante ou un peu moins chaude (95 °C).

Thé vert et thé blanc : de 70 °C à 80 °C (environ 160 °F à 180 °F). Une eau plus chaude brûlera littéralement les feuilles tendres du thé vert ou du thé blanc. Dans un premier temps, utiliser un thermomètre culinaire pour savoir combien de temps il faut laisser reposer l’eau après l’ébullition avant de la verser sur les feuilles.

Préparation du thé matcha

Le matcha est un thé vert finement réduit en poudre dont on se sert pour la cérémonie du thé au Japon, mais également comme boisson au quotidien et pour assaisonner certains aliments. Il se prépare avec une eau à environ 45 °C à 50 °C (la faire d’abord bouillir puis la laisser refroidir). On mesure le thé à l’aide d’une petite cuillère spéciale en bois (deux cuillérées pour un bol), on verse l’eau refroidie sur la poudre et on agite la préparation avec un fouet en bambou de façon à former une mousse, ce qui aura pour effet d’enlever un peu de l’amertume propre à ce type de thé. 

Contre-indications

Thé, fer et végétarisme

Malgré leurs bienfaits potentiels rapportés dans la littérature scientifique, les polyphénols et les tannins du thé diminuent l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Les personnes végétariennes, qui ne consomment que ce type de fer, doivent ainsi demeurer vigilantes. Il est possible de diminuer cet effet négatif en évitant de consommer le thé en même temps que le repas. En effet, il est plus judicieux de le consommer une heure ou deux avant ou après.

Thé vert et anticoagulants

Afin d’éviter la formation d’un caillot sanguin, plusieurs personnes doivent consommer quotidiennement des médicaments anticoagulants tels que ceux mis en marché sous les appellations Coumadin®, Warfilone® et Sintrom®. Certains aliments et produits végétaux peuvent modifier la concentration de ces médicaments dans l’organisme, ce qui demande une prudence accrue. On rappelle que le thé vert fait partie des aliments qui peuvent modifier la concentration sanguine d’anticoagulants. Il est donc préférable pour ces personnes de ne pas en consommer en quantité trop élevée. Il est fortement conseillé aux personnes sous anticoagulothérapie de consulter une diététiste-nutritionniste ou un médecin afin de mieux connaître l’ensemble des aliments pouvant interagir avec les anticoagulants.

Écologie et environnement

Une fois l’infusion faite, les feuilles de thé peuvent être déposées sur la terre des plantes intérieures, qu’elles contribueront à engraisser, ou être mises au compost. On peut également s’en servir pour nettoyer les planches à découper ou les faire sécher et les brûler comme de l’encens, car elles ont une action désodorisante. Ou en faire une deuxième infusion qui servira à nettoyer les miroirs ou à prévenir la formation de rouille sur les casseroles de fer.

Des chercheurs indonésiens ont découvert que l’eau de la noix de coco améliorait considérablement l’enracinement des boutures de théiers et pouvait remplacer les substances chimiques employées habituellement à cette fin. L’augmentation de la reprise est de 95,8 %, et ce, en n’utilisant que 2,5 % à 10 % de cette substance naturelle qui constitue un sous-produit agricole. On a également découvert que la balle de riz (l’enveloppe du grain), elle aussi un sous-produit agricole, pouvait être utilisée comme substrat de culture des jeunes plants de théiers, à raison de 85 % de balle pour 15 % de terreau.

Retrouvez nos conseils sur les bienfaits du naturel